Un doux frou-frou

Un doux frou-frou dans les buissons

D’un cœur qui bat sur les chemins

Et tout à coup un long frisson

Qui monte des doigts de pied aux mains.

 

Un frôlement d’ailes dans les nuages

D’une âme qui danse la farandole

Et soudain un éclair d’orage

Allume ma plume de rimes folles.

 

Une coulée d’or sur la paillasse

Du grimoire vide au front rassis

Un courant d’air fort mais fugace

Remue le fond de l’encre amère

Et remonte parfois en surface

De jeunes perles serties de vers.