Terrasse

Terrasser le dragon

Le souffle du mistral

Marcher, courir, voler, de restanque en restanque

Au pas de Frédéric, sur un toit de poèmes

Où Giono le hussard aux fiévreux godillots

M’emporte vers le rêve d’un ailleurs, d’un

 Là -haut

Où le bruit des mitrailles devient chant de cigales

Où le sang a le goût du thym de l’estragon

Arpenter les chemins des Alpilles à Cassis

Glisser jusqu’au vieux port de calanque en calanque

Retrouver en terrasse l’odeur d’ail et d’anis

Et César et Panis qui se fendent la fiole

Qui se fendent le cœur et pleurent le Marius

Parti loin de Marseille, la belote est Fanny...

Et ce poème aussi, même si, même si

Le marin reviendra embrasser en terrasse

Ses amis et sa mie, la tragi - comédie

Finit en rires et larmes, bouillabaisse et rascasse.

Cannes La Bocca, Juillet 2021